Home Smart Home 

Home Smart Home 

Après le Smartphone, le… Smart Home : vous ne pouvez déjà plus vous passer de votre téléphone connecté, demain vous verra addicts à votre maison connectée.

Attention, pas de faute de goût : prononcez bien Smart Home… et surtout pas domotique, vous passeriez aussitôt pour un has been !

Un marché en plein essor, qui selon le Statista Smart Home Report, devrait passer 33 milliards de dollars l’an passé à plus de 112 milliards de dollars en 2022, soit croissance annuelle moyenne de 27,5 % !

On ne s’attardera pas trop sur ces chiffres – la réalité à terme différant toujours très significativement des prévisions, souvenez-vous du marché des tablettes ou celui des montres connectées dont l’essor s’est rapidement essoufflée.

Les moteurs de cette expansion, ce sont – du moins, à en croire les spécialistes et les geeks qui s’en équipent – les nouvelles enceintes connectées, qui n’ont d’enceintes que le nom : on devrait plutôt parler d’interfaces vocales, voire d’assistants intelligents.

Car derrière – ou dedans – les Google Home et autres Amazon Alexa, se cachent des intelligences artificielles dernier cri qui permettent à tout un chacun de dialoguer avec ces petites boites magiques.

En fait, c’est quoi, un Google Home ? Sinon, une fenêtre de requête Google ? Sauf évidemment qu’au lieu d’écrire avec un clavier, on se contente de parler, de façon un peu bizarre certes – « Ok Google » : vous vous imaginez dire « Ok Marcel » ou « Ok Paulette » chaque fois que vous vous adressez à vos amis ? –, mais ça semble plus « naturel ».

La différence essentielle, c’est que si Google en ligne vous propose une multitude de réponses – dont quelques liens sponsorisés – Google Home va vous suggérer… celle qui lui semble la mieux adaptée : sur quels critères ?

Pour mieux coller à vos besoins, Google ou Amazon vont apprendre à mieux vous connaître, ce qui en bon français signifie : vous traquer ! Car il faut bien la nourrir, la petite intelligence artificielle qui se niche au creux de tous ces magnifiques produits.

Une étude signée Ghostery et répondant au combien légitime nom de « Tracking the Trackers », souligne que sur le vieux Web – comprenez : celui que vous utilisez tous les jours – 77,4 % des pages chargées contiennent des traqueurs d’activité : « Souriez, vous êtes pistés » !

Le champion toutes catégories s’appelle… Google – mais qui en aurait douté ? – avec  près de 65 % de pages traquées, loin devant Facebook (un petit 28,8% quand même) ou Amazon (10,5%) ; notre leader français du retargeting, Critéo, vient très loin derrière, avec 6,5% quand même.

Dans votre Smart Home, il n’y a pas que Google ou Amazon qui vont générer et traquer de la donnée : il y aura votre réfrigérateur, votre chaudière, vos volets… en fait, tout ce qui peut apprendre de vos comportements pour agir en conséquence, en commandant de la bière quand il n’y en a plus ou en verrouillant  les volets dès qu’il nuit et que vous êtes rentrés à la maison.

Google ou Amazon sauront tout de vos agissements… mais rien de ce que vous pensez d’eux : car vos opinions à leur égard, ils n’y auront pas – encore longtemps, espérons le – accès.

Tags: