Vivent les vacances

Vivent les vacances

1968, 1978, 1988 … 2018 : les photos ont vieilli mais les Français partent toujours de la même façon en vacances.

 

De la même façon ?

2018. Alex et Marie réservent un BlaBlaCar au dernier moment pour se rendre sur la côte, une petite location de l’arrière-pays découverte sur Airbnb ; ils échangent par WhatsApp avec leurs amis lyonnais qu’ils doivent retrouver sur place. Waze leur signale tout au long du trajet où ils se trouvent.

Arrivés sur place, ils géolocalisent un loueur de vélo pour de longues balades le long du littoral ; Alex commande sur son Smartphone un nouveau maillot de bain qui lui sera livré par drone ; pour ce soir, ils hésitent entre une petite crêperie repérée sur La Fourchette ou un ensemble de sushis livrés par Foodora.

Marie n’aime pas trop la plage : elle surfe sur son Insta, publie ses selfies et commande plein d’échantillons de crèmes de son influençeuse préférée, qui lui seront livrés à l’épicerie du village en fin de journée.

Demain, ils iront dans la galerie marchande virtuelle du village voisin pour faire un peu de shopping local : pas un de ces grands ensembles de la fin du 20ème siècle à la périphérie des villes ! juste un vaste mall bordé de vitrines à écran tactile, animées par des clips de la dernière collection, et qui reprend vos modèles préférés grâce au repérage de vos dernière datas … mais sans boutique derrière !

On s’arrête devant une vitrine, on choisit une robe, et nous avons droit à un petit essayage virtuel – votre « double » la passe dans la vitrine – et si ça vous plaît, vous dites « Ok » sur l’appli … et vous êtes livrés par drone, bien sûr.

Si les livraisons par drones n’arrivent pas encore en 2018 sur les plages, et les galeries marchandes virtuelles restent – très provisoirement – du domaine de la fiction, le reste procède d’un quotidien que nul n’aurait imaginé … en 1978 et même au début du 21è siècle !

De nombreuses innovations se sont insérées dans notre vie, dont nous ne saurions nous passer … même si nous nous en passions aisément il y a dix ans ! Nous vivons de continuels bouleversements et nous n’imaginons même pas qu’il puisse en aller différemment : il ne s’agit pas seulement d’une accélération du temps, mais plutôt une succession de continuelles ruptures, créant une forme de chaos continue.

Et pourtant, la longue transhumance des Français vers les plages ne semble pas près de s’arrêter …

Ainsi, comprendre où va le monde – et les consommateurs –, ce n’est pas seulement anticiper une multitude de ruptures et savoir décrire ce qui a changé ; c’est aussi pouvoir bien discerner quel est le socle stable, et comment ces ruptures vont s’y ancrer durablement. A ce titre, revenir aux fondamentaux de l’analyse sociologique mais y greffer de la veille sociétale et de la recherche de tendance, permettent de brosser le portrait et décrypter de nouveaux comportements sur des tendances séculaires.

Bonnes vacances !